Fondation Marocaine Pour L’éducation Financière

Choisir ses moyens et services de paiement

Les moyens de paiement permettent d'utiliser l'argent qu'on détient en compte de dépôt ou en espèces pour régler ses dépenses et dettes. Le moyen de paiement regroupe divers aspects de la monnaie. Elle est autant une unité de mesure de la valeur financière, qu’un moyen d’échange.

La banque met à disposition de ses clients des outils avec lesquels ils peuvent régler leurs dépenses. Ces outils sont appelés « moyens de paiement » et sont variés.

Typologie des moyens de paiement

Les moyens de paiement les plus utilisés sont :

Moyen de paiement

Définition

Les espèces (Monnaie Fiduciaire)

Pièce ou billets de banques, ils sont numéraires, ils sont utilisables essentiellement dans la zone monétaire de la devise où ils sont libellés, par exemple le dirham pour le Maroc

Le virement bancaire

Un virement bancaire est une opération d'envoi ou de réception d'argent entre deux comptes bancaires :

 soit ouverts dans la même banque (virement interne), soit dans deux banques différentes (virement externe) ;

La personne physique ou morale qui demande l'émission du virement est dénommé le donneur d'ordre celle qui reçoit l'argent le bénéficiaire.

Le chèque

Le chèque est un moyen de paiement valable pour un délai d'une année et 20 jours. Ce délai à courir à partir de la date portée sur le chèque (date d'émission) pour permettre l’exercice de recours.

Le chèque est un moyen de paiement présenté sous forme d'un carnet de chèques. Il permet de transférer de l'argent d'un compte bancaire à un autre et peut être utilisé pour les règlements entre particuliers, entre sociétés ou encore entre particuliers et sociétés.

Vous pouvez aussi l'utiliser pour transférer de l'argent d'un de vos comptes à un autre. Il peut en effet tout à fait être effectué à votre propre nom.

La carte bancaire

Une carte de banque est un moyen de paiement qui permet de retirer des espèces aux distributeurs automatiques de billets mais également de payer des fournisseurs qui possèdent des terminaux de paiement.

 

Il existe trois types de carte de banque : La carte de retrait ne permet de faire que des retraits limités d'argent dans les distributeurs automatiques de billets. Elles sont généralement associées à des comptes délivrés à des jeunes, mineurs. La carte de paiement qui offre différentes options telles que le débit immédiat (la somme est débitée le jour même du compte bancaire) ou différé (la somme est débitée du compte bancaire à date fixe tous les mois). Son utilisation peut être internationale ou seulement nationale.

utilisation internationale ou seulement nationale. Si elle peut être émise par un organisme financier, elle peut également être émise par un commerçant. C'est ainsi que des entreprises de la grande distribution ont leur propre carte de paiement.

La carte de crédit pour sa part est une carte de paiement qui puise l'argent d'une réserve de crédit et non d'un compte bancaire. Les dépenses sont ainsi divisées en mensualités, auxquelles il faut ajouter les intérêts du crédit.

La carte de crédit fonctionne sur le principe du crédit revolver (ou revolving). L'utilisation d'une carte de crédit est déconseillée pour les personnes qui ont des revenus faibles, car elle peut contribuer à une situation d'endettement élevé, voire de surendettement en cas de baisse brusque des ressources.

Les services de paiement 

Par ailleurs, les services de paiement permettent d’exécuter des opérations de paiement (de factures par exemple) par le biais d’un dispositif numérique ou informatique de télécommunication à partir d’un compte de paiement.  Ils sont à leur tour variés et répondent ainsi à des besoins diversifiés. Parmi les services de paiement les plus couramment utilisés, on cite :

Le mandat postal

Le mandat postal sert à envoyer des espèces à un bénéficiaire via le réseau des bureaux de poste. On parle aussi de « mandat cash ».

Il n'est pas nécessaire d'avoir un compte bancaire pour utiliser ce service. L'argent peut être retiré très rapidement par le bénéficiaire après le dépôt. Le bénéficiaire reçoit la somme versée en intégralité.

Le transfert d’argent

Le transfert d'argent sert à envoyer de l'argent liquide à l'étranger. On parle aussi de « mandat international ». Il est utile aux personnes qui voyagent et qui se trouvent en manque d'argent (pour cause de perte, vol, dépense imprévue...) ;

expatriées en manque de liquidité (étudiant...) ;

dont un membre de leur famille vit à l'étranger et qui souhaitent leur envoyer de l'argent.

Le transfert d'argent est possible dans le monde entier ou presque.

Le paiement en ligne

 

Payer en ligne signifie payer via Internet. Parfois appelé « e-paiement » ou « monnaie électronique », le paiement sur Internet s'est développé parallèlement à la croissance du commerce électronique. Le paiement en ligne se fait dans la partie sécurisée du site d'un commerçant ou sur le site Internet d'une banque.

Pour pouvoir payer en ligne, il suffit d'indiquer le numéro de carte de banque et sa date d'expiration. Cela est possible grâce à la signature et au certificat électroniques. Les transactions, quant à elles, se font très souvent entre une banque et un service de paiement spécialisé (PSP), via des moyens de paiement.

Le paiement de factures

Ce sont des services qui exécutent des opérations de  paiement de nos factures au niveau des points de services de proximité.

Prélèvement bancaire

 

Le prélèvement bancaire est l'autorisation donnée à un organisme (public ou privé) de prendre de l'argent sur son propre compte bancaire.

Le prélèvement convient pour les paiements récurrents : les loyers ; les mensualités de crédit ; les redevances (eau, éléctricité, téléphone...), etc.

Il est effectué à l'initiative de l'organisme à payer (créancier), mais nécessite notre autorisation préalable

ainsi que nos coordonnées bancaires. Dès lors que nous signons une autorisation de prélèvement, l'organisme peut débiter les sommes qui lui sont dues.

 

Comment choisir ses moyens et services de paiement ?

Ainsi, pour régler vos dépenses, vous avez le choix entre les espèces, la carte bancaire, le chèque, le virement ou le prélèvement. Comment bien choisir vos moyens de paiement ? Comment fonctionnent-ils ?

Le paiement en espèces

Le paiement en espèces est usuel au Maroc. Pourtant, avoir de l’argent sur soi, surtout quand il s'agit de sommes plus au moins importantes, n’est pas une solution sécurisée et la carte de paiement constitue une bonne alternative de plus en plus adoptée.

Quelle carte de paiement au juste ?

La carte bancaire est un moyen de paiement simple, rapide et sécurisée. L’usage de la carte de retrait (cf. Tableau de typologie) se limite au retrait d'espèces, la carte de paiement pour sa part, permet également de régler les achats chez les commerçants ou sur internet. Il est à noter que vous payez des frais si vous retirez de l'argent aux distributeurs automatiques d'une autre banque que la vôtre. La carte nationale est valable au Maroc mais les cartes internationales gagnent du terrain. Elles vous permettent – en plus du retrait et du règlement des achats au Maroc – de bénéficier de services d’assistance lors de vos déplacements à l’étranger et notamment celles concernant l’assurance. Si votre carte est adossée à un compte en dirhams convertibles en devises, vous pouvez également effectuer vos retraits et paiement à l’étranger.

Et le chèque ?

Le chèque peut être utile pour les professionnels et les commerçants qui n'acceptent pas la carte bancaire mais qui vous demandent une pièce d’identité quand vous présentez votre chèque.

Avant de faire votre chèque, assurez-vous d'avoir le montant nécessaire sur votre compte. À défaut, votre paiement risque d'être rejeté et vous serez déclaré sur le fichier central des incidents de paiement et vous devez donc procéder à la régularisation de votre incident de paiement.

Les virements et prélèvements

Vous pouvez également payer par virement ou par prélèvement.

Vous pouvez vous servir du virement pour régler un professionnel ou un particulier, grâce à son Relevé d’Identité Bancaire (RIB). De même, vous pouvez faire un virement ponctuel ou mettre en place un virement permanent pour vos dépenses fixes comme le loyer.

À l'inverse, le prélèvement est réalisé à la demande du bénéficiaire. Vous devez lui signer une autorisation de prélèvement la première fois. Pratique pour éviter d'oublier de payer certaines factures !

Qu’est-ce qu’un incident de paiement ?  

Selon la circulaire de Bank Al-Maghrib, est considéré comme un incident de paiement, le non-paiement d’un chèque pour absence ou insuffisance de provision.  Un incident de paiement est également déclaré pour tout chèque émis sur un compte clôturé ou frappé d’indisponibilité. Les déclarations d’incidents de paiements sont centralisées au niveau d’un fichier central tenu par Bank Al-Maghrib. Selon les dispositions du Code de Commerce, pour lever une interdiction et recouvrer la possibilité d’émettre des chèques, le titulaire du compte doit procéder à la régularisation de son incident de paiement. Il  doit ainsi présenter à son agence bancaire :

·         Un justificatif du règlement du chèque impayé ou la constitution, sur son dit compte, de la provision nécessaire  pour son paiement dès sa représentation ;
·         Le récépissé de paiement de l’amende fiscale y afférente.  

Cette amende fiscale est fixée comme suit :  
5 % du montant du chèque s’il s’agit d’une première injonction ;
10% du montant du chèque faisant l’objet d’une deuxième injonction ;
20 % du montant du chèque ou des chèques qui suivront.  

En cas d’incident de paiement, votre banque vous adresse une lettre d’injonction m’informant de cet incident de paiement, du chèque qui en fait l’objet  (son numéro, son montant, sa date d’émission) ainsi que des conséquences de cet incident en cas de non régularisation.